« Nous sommes tout le monde  » présenté par La Mécanique du bonheur les 12 et 13 avril au théâtre Peskine à Blois

Une création de danse contemporaine pour séniors et migrants, chorégraphiée et mise en scène  par Simon Choplain, création musicale et accompagnement de Yohan Letourneux.

« Dans notre errance nous cherchons un port d’attache, un lieu où nous accomplir et vivre libre. Nous ne souhaitons rien d’autre. Nous voulons nous réaliser.
Nous voulons, comme tous, partager les subtilités de notre existence. Et qui que nous soyons, plutôt que s’ignorer nous voulons agir ensemble, se côtoyer, échanger…
Cette saison, La Mécanique du bonheur propose à ses participants de se rassembler autour de migrants :
évoluer ensemble le temps d’une création. Exposer nos ressemblances, partager nos différences dans le cadre souvent oublié de la fraternité, voilà quelles seront nos activités. »

Vendredi 12 avril à 19 h et le samedi 13 avril à 20h au théâtre Nicolas Peskine, rue du Lieutenant Godineau à Blois. Prix des places 8 €,  gratuité pour les demandeurs d’asile et les enfants de moins de 10 ans.

A l’issue du spectacle, un verre de l’amitié et une collation vous seront offerts.

Contact et réservation par téléphone au 02 54 20 04 78 ou plus rapidement en « pesant » sur ce bouton orange :

Réservation directe sur ce site

 

  1. La Mecanique du Bonheur

    Il semble bien que cette association La Mécanique du bonheur soit unique en France avec ce fonctionnement très particulier. Chaque année depuis 10 ans, une création en danse contemporaine avec des séniors et des personnes invitées est proposée au public. Cette année, un travail commencé avec des demandeurs d’asile depuis plus d’un an aura pour titre « Nous sommes tout le monde ». C’est un travail pour des amateurs animés par des professionnels (un chorégraphe, un musicien et un éclairagiste). Tout au long de l’année, des ateliers pour séniors (et plus de 50 ans) sont proposés le weekend. L’association anime aussi des conférences sur l’Histoire de la danse ou des ciné-débats à partir d’un film sur la danse. L’association est aussi ouverte à ceux qui ne peuvent s’offrir ces ateliers de danse. Elle propose des sortes de « bourses ». Pour ceux qui viendraient de loin pour un weekend de danse sur Blois, il est possible de bénéficier d’une formule d’accueil convivial…
    Rol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *